Contre qui se battent les émeutiers? Contre un ennemi sans visage. Contre ceux qui les nient quotidiennement, les condamnent à l’inexistence sociale et leur réservent un avenir en forme d’impasse. [...] Aucun allié, aucune issue. L’univers symbolique des banlieues donne à lire un partage manichéen: les pauvres, tristes et humiliés, contre les riches, puissants et enviés. [...] S’il est une revendication qui s’affirme haut et clair, c’est bien celle d’une sensibilité à vif: obtenir un minimum de considération, bénéficier d’une reconnaissance, conquérir le respect. Ces deux sentiments forts, la sensation de l’impasse et la conscience du mépris, sont toujours à la racine des fureurs banlieusardes.

~ BACHMANN Christian, LE GUENNEC Nicole, "Violences urbaines", Albin Michel, Paris, 1996 (via Laurent Mucchielli, "Sens-Dessous: Désordre", déc. 2012) ~

Qu'en pensez vous ? Faites connaître votre point de vue!